L’infection urinaire à répétition : comment la traiter ?

infection urinaire

Publié le : 17 septembre 20226 mins de lecture

Bon nombre de gens, surtout des femmes, souffrent d’infection urinaire à répétition. Elles ne rétablissent jamais réellement parce que les symptômes perdurent. Peu de temps après un traitement, ils reviennent, et reviennent encore et encore après. Comment traiter ce genre de maladie ? Une cure d’antibiotiques devrait suffire si l’infection n’est que passagère. Si elle se répète sans arrêt, il faut faire des analyses, car les causes peuvent être nombreuses. Ensuite, une autre cure d’antibiotiques se fera suivant les résultats d’examens reçus. Celle-ci devrait être plus efficace et vous allez enfin en finir avec les brûlures à la vessie et les douleurs au bas ventre.

L’infection urinaire à répétition : comment la reconnaître ?

Une infection urinaire est une inflammation de la vessie, c’est-à-dire à la présence de bactéries dans la vessie. Celles-ci ont proliféré et cela affecte le fonctionnement de cet organe. Cette maladie se soigne généralement par des antibiotiques. Le traitement peut être efficace, mais la maladie peut s’installer. Vous êtes ainsi face à une infection urinaire ou une cystite chronique.

Pour en avoir le cœur net, vous devriez d’abord déceler les premiers signes. Vous êtes victime d’une cystite chronique si ces symptômes resurgissent plus d’une fois après un premier traitement. Votre médecin peut vous indiquer la marche à suivre pour guérir définitivement : changement d’habitudes, hygiène, pratiques nouvelles… Il vous montrera aussi comment soigner une infection urinaire. Une fois les causes connues, il importe de savoir comment soigner une infection urinaire.

Les causes d’une infection urinaire récidiviste

La vessie est peuplée par des bactéries appelées E.Coli. Les excès sont éliminés dans les urines. Si vous ne buvez pas assez ou si vous avez l’habitude de vous retenir d’uriner, ils peuvent proliférer. Cette multiplication est la cause première d’une infection urinaire à répétition. Les rapports non protégés et certaines pratiques peuvent favoriser l’apparition de cette pathologie. Les doigts ou la langue peuvent laisser des germes néfastes. Ils vont migrer dans la vessie et créer des dysfonctionnements, notamment la multiplication des bactéries responsables de l’infection urinaire.

La cystite aiguë peut également résulter d’une mauvaise hygiène de vie. Cela concerne la toilette quotidienne, mais surtout la toilette intime. Voilà pourquoi cette maladie est plus fréquence chez les femmes que chez les hommes. Si vous avez tendance à trop nettoyer vos parties intimes, cela peut nuire à la flore vaginale. Aussi, cela va détruire les bonnes bactéries utiles au fonctionnement des organes reproducteurs. En plus, tous les organes de cette partie du corps, donc la vessie, seront touchés. De même, si après être allé à la selle, vous négligez l’hygiène (essuyage et lavage), les risques d’attraper la maladie augmentent.

Les symptômes d’une infection urinaire

Ils sont nombreux. Si vous ressentez des brûlures lorsque vous êtes aux toilettes que les envies d’uriner sont très fréquents, il faut faire attention, car il peut s’agir d’une infection urinaire. Cela se confirme si l’envie est pressante alors que vous venez tout juste des toilettes. De même si vous avez des envies plus pressantes encore alors que vous n’avez pas réellement besoin d’uriner. Lorsque des douleurs au bas ventre apparaissent et qu’elles deviennent gênantes, il faut consulter. Tous ces signes sont dus à la prolifération de bactéries dans la vessie. Seul un diagnostic médical le confirmera. Dans tous les cas, une consultation est urgente si vous avez du sang dans l’urine et de la fièvre. En effet, la cystite simple ne produit pas de fièvre.

Pour guérir, vous pouvez envisager un traitement naturel. Comme vous êtes libre de choisir le type de médicaments que vous allez ingérer, vous êtes aussi libre de décider quel type de traitement à suivre. Lorsque les analyses ont donné lieu à des résultats sûrs, vous pouvez donc opter pour une approche plus naturelle. Cela peut prendre plus de temps. Par sécurité, on recommande la technique conventionnelle sachant qu’il faudrait peut-être d’autres traitements complémentaires.

Traitement médicamenteux d’une infection urinaire chronique

Un traitement de fond est obligatoire lorsque la maladie s’installe, c’est-à-dire si les récidives sont très nombreuses. Il faudra d’abord faire des examens pour trouver la cause de ces répétitions. Votre médecin va vous le prescrire. Ainsi, si les résultats d’analyse ne donnent rien, vous devriez reprendre un traitement à base d’antibiotiques. S’ils mettent en évidence une cause pathologie, tant mieux. Souvent, un problème rénal ou vésical a débuté ou est déjà à une phase avancée. L’infection urinaire chronique s’explique par la présence d’une autre pathologie, ou de plusieurs autres affections.

Bonne nouvelle cependant ! Cela signifie que votre traitement sera enfin personnalisé et que les chances de réussite sont multipliées. En fait, vous allez enfin pouvoir guérir après un dernier traitement. En plus, votre corps devrait répondre positivement aux nouveaux antibiotiques puisque les causes réelles de la maladie ont été levées. En même temps, les problèmes de santé mis en évidence par l’analyse seront également traités. De quoi vous rassurer enfin puisque votre cystite à répétition ne sera plus qu’un cauchemar dans quelque temps. 

En quoi consiste la pénoplastie médicale ?
Comment soigner l’infection urinaire ?

Plan du site